TRAVERSE

Régis Feugère

Résidence de Territoire

VOIR TOUS LES RENDEZ-VOUS

Résidence 16/03 au 18/05
Vernissage 14/06

 

Régis Feugère

Le silence des augures

Nous sommes très heureux de lancer la 5° édition de notre résidence avec le photographe Regis Feugere.

Il sera en résidence du 16 mars  au 18 mai afin de réaliser un travail de médiation ( série d’ateliers de pratiques artistiques liées à son projet, rencontres avec l’artiste et son domaine artistique… ) et de création pour et avec le territoire qui sera exposé ensuite dans l’espace public. Vernissage le 14 Juin.

Projet de résidence

Mon projet de travail en résidence est basé sur le passage du temps et sa matérialisation et quoi de plus adapté qu’une nature-morte pour
incarner, rappeler l’inexorable passage du temps et donc de nos passages dans ce monde ?
Je vais avoir besoin de la participation du plus grand nombre. J’aimerais que les familles ou les personnes intéressées par ce projet puisse construire en ma compagnie une nature-morte grâce à des objets leur appartenant ou sélectionnés par nos soins en dialoguant sur l’image que nous aimerions créer ensemble.

 

Régis Feugère est né en 1976, après des études d’Histoire de l’Art et une formation technique en photographie, il intègre l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême de 2002 à 2007 où il établit les bases de son langage plastique. A rebours d’une photographie de l’effet, sa démarche, patiente, réfléchie et mesurée, est celle d’une contemplation qui, à notre époque d’accélération généralisée est aussi une forme d’engagement voire de résistance.
Dans ses compositions le vernis du monde que nous croyons connaitre se fissure, laissant entrer le doute, le trouble et l’inquiétude devant le regardeur.
Son travail a été exposé aux Rencontres d’Arles en 2008, aux 10 ans des TransPhotographiques de Lille en 2011 ainsi qu’à Summer of Photography 2012 à Bruxelles. Les différentes résidences, expositions et projets réalisés depuis l’année 2013 lui ont permis d’affirmer son écriture photographique qui, éloignée des bavardages visuels et des complaisances stylistiques, fait écho au tumulte du monde et de son Histoire.
Philippe Bazin, 2014.