TRAVERSE

VERNISSAGE + CONCERT

Vernissage de l’exposition “Vestiges”

Régis Feugère

Photographe en résidence

Vendredi 14 Juin à 18:30

Médiathèque de Bagnères

Vernissage en musique accompagné par le groupe Legraux Tobrogoï.

Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage de la fin de résidence du photographe Régis Feugère sur le territoire de la Communauté de Communes de la Haute-Bigorre.
Parcours photographique dans les rues de Bagnères ou sera présenté les photographies de Régis Feugère et les ateliers réalisés au cours de sa résidence.

 

Résidence de Territoire

Une résidence de territoire se traduit par un projet d’action culturelle : une série d’ateliers de pratiques artistiques liés au projet du photographe pour notre territoire, des rencontres avec l’artiste et son domaine artistique dans des lieux atypiques et une création pour et avec le territoire.

La Résidence de territoire est un dispositif initié par la DRAC Occitanie afin de contribuer au développement culturel et à la présence artistique sur des territoires ruraux, en partenariat avec la CCHB et avec :

Les communes de Bagnères de Bigorre et de Gerde, Les professeurs et les élèves de la Calandrette, Eric Treuvé et les adhérents du GEM, les membres du PCCB, les professeurs et élèves de l’option audiovisuel du lycée Victor Duruy, Les encadrants et élèves de l’IME de Campan, Loïc Ploteau pour son accueil, Les équipes de l’Office du Tourisme et de la Médiathèque de Bagnères.

Le travail réalisé à Bagnères de Bigorre durant ma résidence de territoire organisée par Traverse a consisté en la création de natures-mortes grâce à des objets choisis parmi les propositions des habitants du territoire. Mon projet de travail se voulait collaboratif et incitait les Bagnérais à me proposer des objets de leur choix afin que je puisse réaliser des images avec. Formellement je tenais à déplacer ma façon de travailler le paysage au genre de la nature-morte. J’ai pu travailler dans un bâtiment dont les murs portaient les traces du temps qui passe, avec de vieilles tables comme supports et uniquement la lumière du crépuscule comme éclairage.

Ma volonté était de créer des natures-mortes contemporaines, et non de pâles imitations de peintures du XV° ou du XVI° siècle aussi j’ai opéré un choix d’objets qui pour la plupart portent un caractère usé, fatigué, et qui ne figureraient même pas sur l’étal d’un vide-grenier; objets presque méprisés par le regard, plus bon à rien si ce n’est à se tenir dans un débarras loin de la lumière ou de l’usage. Ma préoccupation était de réaliser des images avec ces objets ingrats qui puissent retenir l’attention et créer une tension entre l’image et son regardeur. Crépusculaire, la tonalité de la série installe un climat propice à ce que ces objets hantent la surface des images et soient en quelque sorte des revenants, des objets évoquant des sentiments, des souvenirs égarés, enfouis bien loin en nous…

Régis Feugère

 

Régis Feugère est né en 1976, après des études d’Histoire de l’Art et une formation technique en photographie, il intègre l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême de 2002 à 2007 où il établit les bases de son langage plastique. A rebours d’une photographie de l’effet, sa démarche, patiente, réfléchie et mesurée, est celle d’une contemplation qui, à notre époque d’accélération généralisée est aussi une forme d’engagement voire de résistance.
Dans ses compositions le vernis du monde que nous croyons connaitre se fissure, laissant entrer le doute, le trouble et l’inquiétude devant le regardeur.
Son travail a été exposé aux Rencontres d’Arles en 2008, aux 10 ans des TransPhotographiques de Lille en 2011 ainsi qu’à Summer of Photography 2012 à Bruxelles. Les différentes résidences, expositions et projets réalisés depuis l’année 2013 lui ont permis d’affirmer son écriture photographique qui, éloignée des bavardages visuels et des complaisances stylistiques, fait écho au tumulte du monde et de son Histoire.
Philippe Bazin, 2014.